Revenir en Haut

[7,53] LIII. Tel fut le discours de César, à la fin duquel il releva le courage des soldats ; il leur dit de ne pas se laisser abattre par cet événement, et de ne point attribuer au courage de l'ennemi ce qu'il n'avait dû qu'à sa bonne position ; et persistant dans ses projets de départ, il fit sortir les légions du camp et les mit en bataille sur un terrain favorable. Vercingétorix descendit aussi dans la plaine : après une légère escarmouche de cavalerie, où César eut le dessus, il fit rentrer ses troupes. Il en fut de même le lendemain ; jugeant alors l'épreuve suffisante pour rabattre la jactance des Gaulois et raffermir le courage des siens, il décampa pour se rendre chez les Éduens. Les ennemis n'essayèrent même pas de le suivre, et le troisième jour, il arriva sur les bords de l'Elaver, rétablit le pont et le passa avec l'armée.

           César quitte son camp de Gergovie. Trois jours plus tard après avoir traversé un pont qu’il a reconstruit sur l’Elaver, il doit se trouver en direction du pays des Eduens.

            Il est important de préciser pourquoi est ce que César met trois jours pour regagner l’Elaver.

            Les gorges de la L’Elaver sont à éviter. Elles sont profondes et encaissées donc militairement trop dangereuses pour son armée. Gergovie est au bord de l’Elaver les gorges sont 15 km plus bas, César ne peut pas suivre la route du fleuve.

            Une armée Romaine se déplace de 25 km en moyenne par étape. César va reprendre la route par laquelle il est arrivé c’est-à-dire le plateau de St Maurice en Gourgois puis passer par Essalois un petit oppidum sur une ancienne voie Gauloise attestée.             

             PS : Les oppida de la Limagne sont tout au plus à 5 km du Liger et en plaine. Pas besoin de mettre trois jours pour le trouver.

          La photo suivante pour vous permettre d'apprécier la profondeur des gorges de l'Elaver dans lesquelles César ne pouvait pas prendre le risque de faire passer son armée. Le fleuve 20 km en aval de Gergovie n'est pas encore un vrai obstacle militaire, ce sont les collines qui l'entourent qui posent des problèmes de sécurité.

clic sur image pour avoir le lien du site des gorges de la Loire.

(Depuis le même site)  Une autre vue depuis le fond des gorges de l'Elaver où on voit en haut des gorges le chateau d'essaloi à proximité de l'oppidum du même nom.




VII LIII La bataille de cavalerie29) La taille du petit camp










Version imprimable


Mon audience par Xiti