Revenir en Haut

                                     

   

 

"Difficulté de l'accès à l'oppidum"

Le profil décrit auparavant correspond bien à ce premier croquis. 

Trois détails confirmeront juste après qu'il n'est pas dans une plaine, depuis son grand camp, il voit tout ce qui se passe chez les Gaulois.

Les descriptions de son texte, très précises, ne donneront pas des hauteurs mesurées mais comparatives.

Vérification de la concordance entre le texte de César et le portrait robot de Palladio.

On voit clairement que Palladio à maitrisé le détail. César à installé son camp en face de la ville de Gergovie. Là où il y a des campements. Ils sont surlignés en jaune. La pente est plus douce que sur les cotés latéraux surlignés en orange où le terrain trop pentu ne pouvait pas recevoir des campements.

 

Vérification de la concordance entre le texte de César et les différents oppida.

1) St Maurice de Lignon.

 Aucun champ cultivé, aucun pâturage sur les flans du plateau de St Maurice de Lignon.                     

La photo Google de dessous est parlante, ce genre de profil ceinture 95% de l'oppidum.

L’accès Nord est le talon d’Achille mais il est protégé par un camp attesté Celtique. Longtemps supposé comme étant un camp Romains c’est le camp des Barrys.

 

2) Merdogne.

Attention, les échelles en X & Y sont différentes

Le camp de César n'est pas dessiné sur ces Photos de Merdogne, mais ils l'ont positionné en face du coté

le plus pentu de l'oppidum. Impensable que César ai choisi cette option.

                                     Accès Nord ; pente moyenne 13%

         

 3) Côtes de Clermont.

Comme sur le coté Nord de Merdogne la pente de cet oppidum est extrêmement douce. Elle est labourée et cultivée. Ce qui rend aussi cet oppidum incompatible avec le texte de César.

 

 

Voici un schéma comparatif des oppida de St Maurice de Lignon, Chaux des Crotenay, Les cotes de Clermont, Merdogne et Alise Ste Reyne. Ils sont tous en jaune et représentés à la même échelle. Les différences de surfaces sautent aux yeux. Ceci ne plaidera pas en faveur des petits oppida, on le verra plus loin. Insérés dans des massifs montagneux Chaux et St Maurice ont des rampes d'accès beaucoup plus pentues que celles des oppida des plaines où les accès sont tous cultivés donc en pente douce contrairement à ce que César a écrit.


 

 




Ptolémée: "le Liger"XXXVI - Le Q G Gaulois à Gergovie










Version imprimable


Mon audience par Xiti