Revenir en Haut

 

Bonjour.

Trouver des vestiges Gaulois sur une colline ne prouve en rien que celle ci soit Gergovie. Des centaines de collines Auvergnates pourraient le revendiquer. C’est le texte de César qui à lui seul peut faire la différence entre les divers prétendants. César donne pour cette bataille d’énormes quantités de détails géographiques. Elle est la mieux décrite de toute son oeuvre. C’est un véritable GPS dont la quantité et la précision des informations ne permet pas d’imaginer qu’il puisse y avoir deux collines de l’Auvergne pouvant revendiquer être Gergovie. Voici un petit travail qui explique le déroulement de la bataille sur le site de l’hypothèse « St Maurice de Lignon ». Il correspond à 100% aux descriptions du texte de César.

 texte est une traduction de L.A Constans il est lu intégralement.

 La bataille devient enfin claire et compréhensible grâce à des images Google qui défilent au fur et à mesure de la lecture du texte sans que celui ci soit corrigé par moi pour l’adapter au site. Quelques extraits sont coupés pour ne pas dépasser un quart d’heure de vidéo. Ceux ci ne concernent pas la bataille mais plutôt les intrigues politico militaires inter-Eduens. 

Je fait suivre aussi les liens informatiques des explications sur les deux autres oppida Clermontois qui se disputent le titre. Il y a quelques années ils étaient cinq tellement que le site officiel est improbable.

 

Clic sur image pour lancer la bataille:

       Site officiel de Merdogne           Côtes de Clermont                 St Maurice de Lignon   

                

Le site officiel est tellement différent de ce que Jules César décrit qu’ils ont préférés s'en tenir à un résumé de la bataille sans expliquer le déroulement sur place. Vous noterez que la taille de la colline Clermontoise 70 ha correspond à la taille de la ville sur le plateau de St Maurice de Lignon.

Quand au site des cotes de Clermont, le problème de la taille est le même et malgré une explication de la bataille plutôt sommaire qui ne prend en compte que les extraits de la guerre des gaules qui conviennent au site, il est difficile de se laisser convaincre.

-----------------------------------

Un exemple flagrant ignoré par les deux sites Clermontois:

César écrit Livre VII «  46. La distance entre le mur de la ville et la plaine, depuis l'endroit où commençait la montée, était, en ligne droite sans aucun détour, de douze cents pas ; mais tous les lacets qu'on avait faits pour faciliter l'ascension augmentaient la longueur du chemin. »

 Cette distance de 1 800 mètres (1 200 pas) fournie par César placerait sur nos deux sites Clermontois la ville de Gergovie en dehors des volumes des collines. Forcément ils n'e parlent jamais sinon pour dire que César s'est trompé sur la mesure. Un peut trop facile de balayer du revers de la manche tout ce qui dérange. 

 

Bonne lecture. N’hésitez pas a mettre sur pose et revenir en arrière si un détail vous échappe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 














Version imprimable


Mon audience par Xiti