Revenir en Haut

Modifications en cours            

 

On a vu dans un premier temps que César, pour raconter tout ce qui se passe sur l’oppidum doit être sur un point de vue égal ou plus haut que celui-ci. C’est le cas uniquement à St Maurice de Lignon. Il est resté sur cette hauteur jusqu’au moment où il constate que la cavalerie Gauloise quitte Gergovie pour suivre les muletiers déguisés en soldats. Quand il estimera que le nombre de cavaliers Gaulois est suffisamment important et éloignée, il donnera le signal d’attaque.

            César ne va pas rester pendant toute la bataille sur ce point de vue. Il va accompagner la 10ème légion en corps de réserve pour protéger la retraite éventuelle de ses troupes.

[7,47] XLVII. (1) César ayant atteint son but, fait sonner la retraite et faire halte à la dixième légion, qui l'accompagnait. Mais les autres n'avaient pas entendu le son de la trompette, parce qu'elles étaient au-delà d'un vallon assez large. 

 [7,49] XLIX (2) César, voyant le désavantage du lieu, et les forces de l'ennemi croître sans cesse, craignit pour les siens. Il envoya au lieutenant T- Sextius, qu'il avait chargé de la garde du petit camp, l'ordre d'en faire sortir les cohortes et de les poster au pied de la colline sur la droite des Gaulois, afin que, (3) s’il voyait nos soldats repoussés, il forçât les ennemis à ralentir leur poursuite, en les intimidant. Lui-même s'avançant à la tête de la légion un peu au-delà du lieu où il s'était arrêté, attendit l'issue du combat.

[7,51] LI. Nos soldats, pressés de toutes parts, furent repoussés de leur poste avec une perte de quarante-six centurions ; (4) mais la dixième légion, placée comme corps de réserve dans une position un peu plus avantageuse, arrêta les ennemis trop ardents à nous poursuivre.

Ces trois extraits nous informent que depuis son point d’observatoire, César

1.      doit accompagner la 10ème légion.

2.      doit être capable de voir précisément le déroulement de la bataille.

3.      doit être capable d’intimider l’ennemi avec sa 10ème légion pour protéger la retraite des légionnaires.

4.      doit être sur une position légèrement plus avantageuse que les Gaulois qui pourchassent les Romains dans leur fuite vers le petit camp.

 

            En conclusion César est sur l’oppidum. Avec sa légion, il va protéger la retraite des légions qui sont défaites devant la ville de Gergovie. Depuis son observatoire il doit y avoir un vaste ravin qui ne permet pas à d’autres légionnaires d’entendre l’ordre de retraite

            Voilà tous les quatre indices dont on dispose pour localiser sur l’oppidum de Gergovie le vaste ravin décrit par César. Si St Maurice est Gergovie, ce sera facile. Par contre je ne vois pas comment les Clermontois peuvent expliquer la bataille sans demander beaucoup de complaisance au texte de César. Dans les deux cas de figure, Clermontois César est partout plus bas que l’oppidum.        

 

Le chapitre 7/49 nous informe qu’il y a une colline sur la droite des Gaulois où César va faire installer les cohortes de T-Sextius. On va prendre une photo depuis le camp de Vercingétorix et vérifier si tout cela se vérifie.


 


Aux côtes de Clermont.

 

A Merdogne.




XLVI- MCC passus Distance vers Gegovie 7-XLVII César et la 10ème légion.










Version imprimable


Mon audience par Xiti