Revenir en Haut

     Armé d’une petite traduction de la guerre des Gaules vendu en librairie à 11,5€, j’ai voulu vérifier si le texte de César collait au site officiel Clermontois de Merdogne. Après une brève étude et avec peu d’expérience historique de cette époque on comprend vite que le site officiel soit remis en question. Les 4 autres sites Clermontois revendiquant être Gergovie ont eu de bons arguments pour remettre en cause notre monument national. On nous reproche de n’être que des adeptes de la théorie du complot mais, pour croire que « Merdogne soit Gergovie » il vaut mieux être adepte de la théorie du père Noël.      

     Les arguments de Merdogne ne m’ayant pas du tout convaincu, je décide donc de vérifier si le site de St Maurice de Lignon pouvait être Gergovie. Mais notre fromage Auvergnat était culturellement ancré dans mes gènes depuis mes premières années d’école, c’est sans conviction que je me suis lancé dans cette aventure et dans la plus grande discrétion. En effet, j’avais du mal à gommer de ma mémoire  la version officielle. Alors pour être convainquant, je devais trouver des arguments historiques indiscutables qui collent non seulement à la Guerre des Gaules de César mais également à la géographie de Strabon, à la cosmographie de Ptolémée, en s’appuyant sur les cartes les plus anciennes disponibles antérieures à Siméoni (Peutinger, Mercator Blaeu), qui montrent au minimum une homonymie, voir une inversion dans les dénominations du cours supérieur de la Loire et l’Allier actuels.

     J’ai donc décidé de faire un tableau comparatif des différents oppida, les passant au crible du  texte de César en accordant un point à chaque fois qu’un détail géographique correspondait à la description qu’en avait faite Jules César. Chemin faisant. J’ai du éliminer les oppida de « Le Crest »proposé par E Mourey et celui de « Corent » proposé par Mr Baruch. Les informations trouvées n’étaient pas suffisamment nombreuses et clairement expliquées (…) pour que je puisse remplir complètement un tableau avec aussi peu d’arguments.

     Mais, depuis le début de ce travail,  le site Internet officiel de « Merdogne Gergovie » a été renouvelé. Dans sa nouvelle version 2016, à ce jour aucune explication claire et précise de la bataille en rapport avec les descriptions de César. Seul un court résumé du passage de Gergovie extrait de la guerre des Gaules nous est proposé avec de belles images. Les découvertes archéologiques faites sur place et bien que nombreuses ne prouvent rien de plus qu’il y a eu des Gaulois à Merdogne. Même ce « fameux dallage d’une place gigantesque ne prouve rien par rapport à la bataille. S’il y a eu une place c’est qu’il y a eu une ville mais quelle est cette ville? « Archéologiquement » parlant, rien de surprenant  dans ces découvertes. Cette plaine de la Limagne ayant eu Némossos pour capitale est restée le cœur économique et militaire du pays Arverne, une place importante des Gaules. Un peut plus tard la ville sera renommée Augusto Némossos en honneur de l’empereur Auguste.

            Cette carence d’explication sur le déroulement de la bataille à Merdogne est gênante. Comme je ne trouve pas le site convainquant, je  comprends qu’il soit difficile pour ses promoteurs de faire un exposé clair et précis du déroulement des opérations.  Ce ne sont pourtant pas  les moyens qui manquent car, depuis 200 ans des équipes d’historiens et d’archéologues s’y sont relayés sans interruption.  Si cet oppidum est Gergovie comment expliquer qu’aucune information ne corresponde à la description des événements et des lieux de cette bataille qu’en a fait Jules César. Aux côtes de Clermont une proposition existe avec beaucoup moins de moyens. L’imposant ouvrage  Napoléon III, réédité aux éditions Errance, et utilisé  depuis le second Empire ne résiste pas à la confrontation.

            Gageons que tant qu’un site ne collera pas davantage au texte de la guerre des Gaules, de nouvelles hypothèses vont naitre. Avec Gergovie à Saint Maurice de Lignon on va démontrer que ce but sera atteint voir dépassé car d’autres auteurs de l’antiquité vont confirmer que notre hypothèse est convaincante et sérieuse.

     Voici un tableau comparatif qui permettra dans un premier temps d'estimer la quantité des principaux indices géographiques trouvés dans les textes anciens. Ils permettent de localiser et d’identifier Gergovie. Autant d’indices ne peuvent correspondre qu’à un seul site. La colonne de Gauche résume ces informations. Les autres colonnes servent à vérifier si ces informations se retrouvent sur les différents sites Auvergnat.

            Toutes les informations doivent se retrouver à 100% sur le vrai site de la bataille sans remettre en cause le texte du seul témoin de cette bataille, c'est à dire Jules César.

          

     En cliquant sur les textes encadrés, vous ouvrirez un lien qui vous mènera sur le site officiel des Oppida afin de trouver les informations qui vous permettrons de vérifier si le comptage de point vous convient. Dans le cas contraire, un petit message explicatif sur ce lien et je modifierais les points concernés. 

 

               Périple Cévenole de Jules César.             


-
  Textes originaux

St Maurice de Lignon

Côtes de Clermont Merdogne
 1
 2
 3
 4
 5

                                           

 D'autres auteurs anciens localisent Gergovie.   

 6
 7
 8
 9 /kcfinder/upload/images/Capture%287%29.PNG

     Le Liger (L'Allier) baigne les murs de l'oppidum de Corent qui semblerait être bien placé pour être "La Némossos" des Arvernes.       

                                                 De Vienne à Décize.                                

10

     César est à Décize, 40 km à l'Est du bec d'Allier.

César est à Décize: Il va remonter "L'ELAVER" pour aller à Gergovie.  est l'Elaver(verbe en Latin)         

De Décize à Gergovie.

11

      Andréas Palladio a dressé un Portrait robot de l’oppidum de Gergovie. Neutre des polémiques actuelles, il est intéressant de voir si point par point, les détails dessinés à partir du texte de César, collent aux trois hypothèses ainsi qu'à son portrait robot.

  En cliquant sur son limageune petite étude du portrait robot de Gergovie dessiné par Palladio à partir du texte de la guerre des Gaules.     

 
  Textes originaux St Maurice de Lignon Côtes de Clermont Merdogne Palladio
12
13
14
15
16
17
18
CLIC ---->      
19    
20
21      
22      
23
 
       
24
25        
26          
27          
28          
29      
           
  total de points accumulés sur les 22 décrits dans les  textes anciens. 22 / 24 1 / 24 1 / 24 11 / 11

                                                                                                                              

                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 




St Maurice de Lignon est Gergoviehistorique des oppida Clermontois










Version imprimable


Mon audience par Xiti